L'Oreille Blanche | Insigne pour s'entendre

Rendre visible un handicap invisible
Création de l'oreille blanche par Jean-Pierre Montaufier, membre du Lions Club de Saint Martin de Crau.

L'insigne L'association

L'association

APRES LA CANNE BLANCHE, L’OREILLE BLANCHE®

Je suis membre du Lions Club de Saint Martin de Crau dans les Bouches du Rhône et j’ai développé un projet, aidé par mon Club, qui s’adresse aux malentendants.

Pourquoi ai-je inventé l’oreille blanche ?

Il y a en France plus de 6 millions de malentendants dont 2 millions ont moins de 55 ans.Plus de 45% déclarent un mal-être important.

Il y a, bien entendu, de nombreux niveaux de « malentendance » allant de celui qui n’entend plus bien comme avant mais qui entend quand même jusqu’à la surdité profonde avec ou sans appareils auditifs. Ce problème, parfois congénital, n’ira pas en s’arrangeant, que ce soit au niveau des jeunes qui écoutent de plus en plus la musique forte au moyen d’appareils sonores bien enfoncés dans les oreilles, qu’au niveau des personnes âgées ? cause de l’augmentation de la durée de vie.

Le seuil de souffrance est d’autant plus élevé lorsque les problèmes auditifs surviennent au début de l’âge adulte, qu’ils résultent d’une hypoacousie soudaine (affaiblissement ou perte de l’acuité auditive) ou d’une presbyacousie précoce (altération progressive de l’audition due ? l’âge) assorties ou non d’acouphènes.

Le déficit auditif entraîne une perte d’intelligibilité de la communication.

Pour compenser, la personne va lire sur les lèvres de son interlocuteur – encore faut-il qu’il les bouge ! – et qu’il la regarde ou qu’il ne mette pas sa main devant sa bouche. Elle devra faire davantage attention, obligeant son cerveau à de gros efforts, tout cela au prix d’une grande fatigue.

Toute la vie sociale, familiale et professionnelle est impactée, ainsi que l’image de soi.

Ces personnes malentendantes ont une appréhension à aller vers les autres ce qui aboutit progressivement à un isolement social.

Combien de malentendants ne fréquentent plus les guichets de la gare ou de la Poste, par exemple, parce qu’ils ne comprennent rien ? Plus de soirée au cinéma ou au théâtre et encore moins aux spectacles musicaux.

Vous avez peut-être connu ou entendu parler de ce que l’on appelait  » l’idiot du village  » ? Savez-vous que la plupart du temps, on avait affaire à un malentendant ? On lui posait des questions pour se moquer et il répondait donc « à côté » comme on dit et si, en plus, il n’était pas très instruit, alors il était catalogué comme idiot.

Le dessinateur Hergé n’a-t-il pas créé le personnage de Tournesol pour tourner en dérision ses réponses erronées aux questions qu’on lui pose ? Des générations entières se sont accommodées de ces moqueries envers une personne malentendante placée dans une BD pour faire rire de 7 à 77 ans.

Ne dit-on pas aussi sourdingue ?

Et ne croyez pas que les appareils auditifs sont la panacée même s’ils sont souvent indispensables. Ils sont d’abord très onéreux et surtout ils ne restituent absolument pas le niveau d’audition originel.

Et que dire des lieux de réunions, souvent bruyants ? Parfois même un simple dîner entre amis ou en famille peut être un enfer car les conversations croisées empêchent toute compréhension, la personne malentendante se coupe alors du circuit, passe une soirée épouvantable et ne voudra plus participer.

On pourrait penser qu’il suffirait de prévenir l’entourage afin que les autres fassent un petit effort pour articuler ou parler plus fort, eh bien non, si ça fonctionne cinq minutes ce sera le maximum, chacun reprenant le ton qu’il avait cinq minutes avant ! La personne malentendante va tenter de redire qu’il faut lui parler plus distinctement mais rien ne change, alors elle se lasse et préfère s’enfermer dans sa surdité.

Montaigne disait :  » L’oreille est la voie du coeur  »

Pourquoi les autres ne sont-ils pas attentifs ? Parce que tout simplement c’est un handicap invisible.

D’où l’idée de rendre cet handicap visible à l’aide d’une petite oreille blanche® sous forme d’un insigne accroché au revers d’un vêtement et qui indiquera à la personne faisant face qu’il faut faire un petit effort pour faciliter la compréhension de la conversation.

Pourquoi blanche ? Pourquoi pas ? On a voulu simplement faire la corrélation avec la canne blanche pour les aveugles, initiée en son temps par le Lions Club.

Cette idée ne pouvait venir que d’une personne malentendante, Marielle Montaufier, souffrant tellement de ce handicap au point de vouloir le rendre visible.

j’ai offert cette idée , à condition que cet insigne soit distribué gratuitement aux malentendants qui le souhaitent.

Nous sommes conscients que l’oreille blanche® sera, dans un premier temps, difficile à faire adopter par tous les malentendants mais une campagne médiatique bien faite, en utilisant quelques noms célèbres, comme Charles Aznavour, Michel Drucker, Sophie Davant, Michel Cymès, par exemple, pour la faire connaître du plus grand nombre, permettra de la banaliser.

Nous comptons sur l’aide des audioprothésistes et de tous les personnels médicaux.

Et puis, il faut surtout donner la parole aux principaux intéressés, car ceux qui souffrent de ce handicap – et ils sont légion – savent mieux que quiconque expliquer le bienfait de cet insigne.

« La surdité n’est pas une maladie honteuse que nous devons dissimuler. Au contraire, la rendre visible à tous par le port de cet insigne pourra, j’en suis persuadée, améliorer grandement le mode de vie sociale des malentendants » nous dit Marielle, l’initiatrice de cette idée, et qui ajoute :  » Cette oreille blanche® sera distribuée gratuitement aux personnes la demandant,il ne s’agit évidemment pas de  » marquer  » les malentendants, chacun choisissant ou non de signaler clairement son handicap « .

Lorsque vous voyez l’insigne « L’Oreille Blanche » épinglé au revers d’un vêtement, sachez que la personne porteuse de ce pin’s vous envoie un message simple:  » Je suis malentendant(e), merci de me parler un peu plus fort, en me regardant, en articulant et sans cacher votre bouche »

La communication

C’est l’essentiel de la chance de réussite de ce projet.

Comme je l’ai dit, l’oreille blanche® sera peut-être difficile à faire adopter aux principaux intéressés sauf d’accompagner le projet d’une très forte campagne d’information médiatique ainsi que d’une campagne d’affichage afin de mobiliser certes les malentendants mais aussi et surtout ceux à qui s’adressent essentiellement le message de cet insigne: Les Autres.

Ces Autres qui ont la chance de bien entendre et qui, à la vue de l’insigne sur le revers du vêtement de la personne qu’ils ont en face d’eux auront, aussitôt, le réflexe de parler plus fort ou au moins plus distinctement.

Mais pour avoir ce bon réflexe, encore faut-il qu’ils aient eu l’information.

Suite aux différents articles parus dans la presse écrite, aux interview radios et enfin aux différents passages à la télévision notamment sur France 2, France 3 et sur France 5 et plus récemment sur France 3 Alsace puis sur France 3 Provence Alpes, France 3 Pays Catalan et ATV Martinique  j’ai reçu des centaines d’appels et de mails de personnes malentendantes demandant comment se procurer cette oreille.

Donc, Un gros effort de communication est indispensable.

Enfin, je signale que le projet a été déposé à l’I.N.P.I.

Jean-Pierre Montaufier

Président de l’association Insigne pour s’entendre

Pour tout contact : insignepoursentendre@gmail.com

Déjà plus de :

5600
Pin's
150
Autocollants